4 avril 2015

Non à la culture des arbres transgéniques !

Eucalyptus
Eucalyptus.
Les arbres transgéniques représentent l'une des menaces les plus dangereuses pour les forêts qui abritent la plupart de la diversité biologique terrestre de la planète.

De nombreuse variétés d’arbres génétiquement modifiés ont déjà été plantés à ciel ouvert dans le monde et de nouveaux projets de plantations apparaissent ici ou là. Au Brésil, le gouvernement envisage d’autoriser la culture d’eucalyptus transgéniques dans les plantations industrielles géantes du pays…



D'après l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), des millions d'arbres génétiquement modifiés ont déjà été plantés dans au moins 35 pays, en Chine et en Inde notamment mais aussi en Australie, Afrique, Europe, Amérique du Nord et du Sud.

Selon Les Amis de la Terre International : « La poursuite de la manipulation génétique dans la recherche forestière est surtout d'origine commerciale et répond aux impératifs de l'investissement privé, des forces du marché et des institutions gouvernementales chargées des réglementations. De nouveaux phénotypes d'arbres sont créés pour augmenter la valeur des actions des investisseurs. Si les bénéfices potentiels sont destinés aux actionnaires, il est évident que les dangers écologiques que comportent certains traits transgéniques ajoutés aux arbres risquent d'être partagés par tous. »

De nombreuses sonnettes d'alarme ont été tirées et certains pays semblent les avoir entendues en appelant à un moratoire sur la dissémination des arbres GM dans l'environnement mais d’autres semblent totalement les ignorer.

C'est le cas du Brésil qui envisage de planter des eucalyptus transgéniques à croissance accélérée pour remplacer progressivement les monocultures d'eucalyptus classiques qui occupent déjà plus de cinq millions d'hectares de terres dans les plantations industrielles.  

Les eucalyptus actuels, qui sont abattus au bout de sept ans, causent déjà l’appauvrissement des sols et des nappes phréatiques à cause de leur énorme consommation en eau (jusqu’à 30 litres par arbre et par jour). Rares sont les plantes et les animaux qui peuvent y vivre.

Les eucalyptus GM pourraient être coupés seulement au bout de quatre années, mais au prix d’une consommation en eau encore plus forte, et exacerberont ainsi la stérilité des sols. Le Brésil souffre déjà d’une grave sécheresse qui a contraint au rationnement de l’eau et l’augmentation de la consommation provoquée par les arbres GM serait une catastrophe.

Ces arbres pourraient aussi mettre en danger les abeilles et la production de miel. La contamination par le pollen des arbres GM pourrait rendre le miel invendable et menacer les moyens de subsistance d’un demi-million d’apiculteurs.

Pour toutes ces raisons, des organisations non gouvernementales brésiliennes, des mouvements sociaux, des scientifiques, des groupes autochtones, des agriculteurs, des forestiers réclament l'interdiction de la dissémination commerciale des arbres GM dans l'environnement. 

Dans la capitale Brasilia, des paysans du mouvement Via Campesina ont manifesté contre cette nouvelle espèce d’arbre transgénique de la société FuturaGene, filiale israélienne spécialisée en biotechnologie du géant papetier brésilien Suzano. Dans l'Etat de Sao Paulo, des manifestants du Mouvement des Sans-terre ont envahi les locaux de la société FuturaGene qui a déjà stocké des  milliers de plants d’eucalyptus GM.

Ces actions ont pour but d’alerter les autorités brésiliennes et l’opinion publique sur les impacts environnementaux et humains désastreux qu’auraient la culture d’arbres GM qui va contaminer les écosystèmes forestiers de manière inéluctable et irréversible. Elles visent aussi à faire pression sur la commission nationale de biosécurité (CTNBio), organisme relevant du ministère de la Science, de la Technologie et de l’Innovation, qui doit bientôt décider de l’autorisation de la culture d’eucalyptus GM...  



> Signer la lettre pétition demandant au gouvernement brésilien d’interdire la culture d’arbres transgéniques ICI



 
Photo Creative Commons par Yahoo Images


Lire la suite du blog :
> Tous les articles


Aucun commentaire: