Toutes les vraies réformes qu'il conviendrait de faire

Il faut " réformer " la France, tel est le discours aujourd'hui du président de la République Emmanuel Macron comme l'était hier celui de ses prédécesseurs François Hollande ou Nicolas Sarkozy et de leurs ministres respectifs. 

Mais les dispositions législatives ou administratives prises régulièrement depuis de nombreuses années et qualifiées de " réformes " ont été le plus souvent des changements en pire, des mesures purement comptables se terminant presque toujours par un recul des droits des citoyens et/ou une baisse du pouvoir d’achat des salariés et retraités.

C'est pourquoi, il est grand temps d'engager enfin une série de vraies réformes dont le pays a besoin afin de réconcilier notamment les citoyens avec la République et la justice sociale...  


- Changer tout d'abord la constitution du 4 octobre 1958 et les institutions de la 5ème République, à caractère monarchique, qui accordent trop de pouvoir à un seul homme en la personne du président de la République. La France est ainsi un des rares pays dans le monde où un seul homme peut décider à peu près de tout, notamment d'une éventuelle entrée en guerre de la France à l'égard d'un autre pays…
- Modifier le mode d'élection des parlementaires car la composition de l'Assemblée nationale et du Sénat ne reflète pas, loin s'en faut, les diverses sensibilités politiques du pays. En l'absence d'élection à la proportionnelle, les députés sont élus au scrutin majoritaire dans le cadre de circonscriptions électorales découpées le plus souvent de façon fantaisiste. Quant aux sénateurs, ils sont désignés de façon tout à fait anti-démocratique par les seuls grands électeurs (150 000 élus locaux seulement).

- Réduire le colossal mille-feuille administratif qui comporte 6 niveaux de pouvoir : état, régions, métropoles, départements, communautés de communes, communes et même 7 niveaux si l'on y ajoute l'échelon européen I Les départements notamment qui datent de 1790 sont devenus complètement inutiles et dispendieux pour le plus grand malheur des contribuables. Dans ces conditions, la région devrait gérer depuis longtemps l'ensemble des conseils départementaux (anciennement conseils généraux) qui pourraient être remplacés facilement par de simples délégations départementales de la région. Le périmètre des nouvelles régions, découpées de façon fantaisiste et électoraliste par François Hollande,   devrait être également revu avec l'aide d'historiens, géographes et  économistes.

- Réformer l'impôt sur le revenu (IR) qui souffre d'un manque cruel de progressivité : seulement 5 tranches d’imposition (5,50%, 14%, 30%, 41%, 45%) alors qu'il en existait 14 au début des années 1980. Ce système permet en outre aux contribuables les plus riches de payer moins d'impôt, voire aucun, grâce à une multitude de niches fiscales dont le produit est supérieur au produit même de l'IR. Une situation fiscale unique au monde !

- Réformer la fiscalité locale dont les bases sont totalement archaïques car elles datent de 1961 (taxe foncière) et de 1970 (taxe d’habitation). Le montant à payer ne dépend pratiquement pas du revenu déclaré par le contribuable. La valeur cadastrale est simplement diminuée, pour les logements affectés à l'habitation principale, d'abattements pour charges de famille,  d'exonérations ou de dégrèvements d'office en fonction du revenu réel. Les ménages modestes ou moyens subissent ainsi proportionnellement un prélèvement beaucoup plus lourd que les ménages les plus aisés. Emmanuel Macron a bien prévu d'exonérer les ménages de la taxe immobilière mais pas pour tous les ménages et pas pour les résidences secondaires, ce qui pose un problème juridique. de plus, il n'a rien été prévu pour la taxe foncière qui est basée sur les mêmes principes aussi injustes que la taxe immobilière et qui a toutes les chance d'être augmentée par les municipalités pour compenser la disparition partielle de la taxe immobilière.

- Réduire drastiquement la fiscalité indirecte trop lourde et injuste (TVA, TIPP, forfaits hospitaliers, franchises médicales et autres taxes de toute sorte...) représentant 65 % des recettes budgétaires de l’Etat ! Un record qui fait de notre pays l’un des plus inégalitaires du monde occidental car ces impôts indirects touchent de la même manière les personnes les plus aisées comme les plus modestes. 

- Changer le mode de financement de la Sécurité sociale qui est totalement inadapté car l'assiette des cotisations repose principalement sur les salaires au lieu et place du revenu fiscal pour les personnes physiques et la valeur ajoutée pour les entreprises. Un tel changement serait à la fois plus juste et plus rémunérateur pour réduire le déficit de la Sécurité sociale et supprimer toutes les franchises médicales instituées régulièrement depuis de nombreuses années et qui grèvent le pouvoir d'achat des salariés et retraités. 

- Réviser les modalités d'attribution des allocations familiales (AF) qui ne sont plus versées aux familles ayant un seul enfant à charge. Tout se passe comme si les frais occasionnés par la naissance d'un premier enfant étaient négligeables alors que cela coûte aussi cher, sinon plus proportionnellement, que de deux enfants et plus !  Autre incohérence, les allocations sont versées dès le premier enfant dans les DOM, comme s’il y avait un principe à géométrie variable et deux catégories de Français ! 

- Refondre l'indice officiel des prix à la consommation qui ne reflète pas, loin s'en faut, la réalité des prix. Cet indice ne dit rien par exemple de la fiscalité (nationale et locale) qui augmente chaque année beaucoup plus vite que le taux d'inflation ! Il ne dit rien en matière de consommation, notamment quand un nouveau produit est mis en vente, l’augmentation de prix par rapport au produit ancien n’est pas intégré dans l’indice ! Il n’a jamais intégré de plus l’augmentation des prix camouflée par les « arrondis » opérés nettement à la hausse, après le passage à l’euro !, etc.

- et tant d’autres domaines où règnent archaïsme et injustice sociale…  



- Abolir la loi de 1973... (06 12 14)


- Conserver l'Histoire et la Géographie en Terminale S 

- Créer un grand service public de l'eau : une vraie réforme que ne fera pas Emmanuel Macron... (03 08 18)

Défendre les agriculteurs et non les accords de libre-échange…

- Démocratiser le Sénat 

Donner un minimum de crédibilité à l'indice des prix : une vraie réforme que ne fera pas Emmanuel Macron… (29 05 18)

- Emmanuel Macron, une réforme fiscale à l'eau de rose… 

- L'enterrement de la réforme administrative par François Hollande… 

- En finir avec le "déficit" de la Sécurité sociale 

- En terminer avec les crises financières et l’économie «casino» (19 10 08)

Endiguer la braderie des barrages hydroélectriques : une vraie réforme que ne fera pas Emmanuel Macron... (16 09 18)

Faire une vraie réforme fiscale 

- Financement de la Sécurité sociale : il est grand temps de changer de logiciel… 

- Fiscalité : le bouclier qui cache la forêt des niches et autres privilèges indécents…

- Fiscalité des revenus : une remise à plat mais pourquoi faire ?

- Fixer un salaire maximum

- La France a besoin d’une profonde réforme fiscale mais c’est maintenant ou jamais ! 

- La France inerte devant les voleurs de la République… (27 10 13)


- François Hollande aime-t-il les riches ou les pauvres ? C’est dans le domaine fiscal qu’il convient d'abord de chercher la réponse… 


- Fraude sociale ? D’accord, parlons-en ! 


- Garantir le pouvoir d'achat : une vraie réforme que ne fera pas Emmanuel Macron… (01 04 18)


- Garantir le maintien du pouvoir d'achat : une réforme que ne fera pas François Hollande… 


- Garder une Poste publique (29 09 09)



- Instaurer un système de représentation proportionnelle à l’assemblée nationale


- Mettre fin à l’escroquerie de la dette publique : une vraie réforme que ne fera pas Emmanuel Macron… (25 04 18)


- Mettre fin à l'escroquerie du grand emprunt


- Mettre fin au racket des sociétés d'autoroutes : une vraie réforme que ne fera pas Emmanuel Macron… (07 07 18)


- Mettre fin au scandale des préfets fantômes : une vraie réforme que ne fera pas Emmanuel Macron… (13 11 18)

- Modifier les critères d'attribution des allocations familiales 


- Modulation des allocations familiales : une mesure d’économie budgétaire avant tout plutôt qu’une vraie réforme… 


- Nationaliser l'eau potable 


- Nomination de faux préfets : le nouveau Président de la République va-t-il dire Stop ? 


- Pacte de responsabilité et de solidarité : la réforme fiscale vite oubliée par Manuel Valls… 


- Une politique fiscale libérale et clientéliste… 


- De Pompidou à Macron, le système Rothschild finance toujours la dette publique… 


- Pour une fusion du Sénat et du CESE au sein de la République


- Pour une réduction drastique du nombre de parlementaires  


Prélèvement de l'impôt à la source : une usine à gaz et toujours pas de vraie réforme fiscale…


Produire autrement en impulsant la création d’entreprises de l’économie sociale


- Projet de réforme des allocations familiales : une simple ponction financière sur les familles aisées plutôt qu’un vrai changement… 


- Projet constitutionnel : tout sauf une constitution démocratique !


- Projet de loi bancaire : une nouvelle réforme à l’eau tiède… (20 12 12)


- Quotient familial : la vraie réforme définitivement enterrée ! 


- Reconnaissance du vote blanc : les députés s’arrêtent en chemin…


Réduire la fiscalité indirecte pour plus de justice sociale : une vraie réforme que ne fera pas Emmanuel Macron... (11 06 18)


- Réforme du code du travail: vers un recul généralisé des droits des salariés… 


- Réforme des collectivités locales : quand François Hollande pédale dans la choucroute…


- Réforme de la fiscalité locale : on verra demain…


- Réforme de l'impôt sur le revenu : François Hollande a raté le coche…


- Réforme de l'impôt sur le revenu : Macron dans un grand état de fainéantise ! 


- Réforme des institutions : un projet à minima d'Emmanuel Macron... (11 04 18)


- Réforme de l'ISF : le nouveau tour de passe-passe de François Hollande…


- Réforme macronienne des retraites : une autre façon de favoriser les hauts salaires et de faire des économies budgétaires... (29 09 18)


- Réforme du mode de financement de la Sécurité Sociale : le changement, c’est pour quand ? 


- Réforme des retraites : la piste toujours inexplorée d'un autre mode de financement…


Réforme du statut des cheminots : l’arbre qui cache la forêt…


Réformer la fiscalité dans son ensemble !


- Réformer le millefeuille administratif ? Chiche Manuel !


- Réformer les régimes spéciaux de retraite 


- Réformer les retraites chapeau 


- Réhabiliter l’impôt sur le revenu ! 


- Remettre l'économie sur pieds


- Rendre le quotient familial plus équitable : une vraie réforme que ne fera pas Emmanuel Macron... (22 03 18)


- Restauration des comptes publics et de la justice sociale : les sept refus capitaux de François Hollande…


- Rétablir l'échelle mobile des salaires pour préserver le pouvoir d'achat 


- Retraite à 60 ans : une mesurette destinée avant tout à masquer l’entérinement des réformes Balladur et Fillon… 


- Retraites : il existe un autre synopsis que travailler plus pour cotiser plus…


- Retraites : l’hypocrisie larvée du projet du PS 


- Retraites : une nouvelle réformette au détriment des salariés… 


- Retraites : vers une nouvelle pseudo-réforme en 2013…


- Revenir sur la privatisation des autoroutes 


- Séparer réellement les activités de dépôt et d'affaires des banques !


- Suppression partielle de la taxe d’habitation : une réforme en trompe l’œil… (28 10 17) 

- Supprimer les départements


- Supprimer les franchises médicales 


- Le triple scandale des conditions d'attribution et de calcul des allocations familiales


- TVA sociale : surtout un moyen de réduire les déficits budgétaires sur le dos des particuliers… 


- Un vrai scrutin proportionnel peut-il voir le jour ? 


- 7 mesures pour une meilleure contribution de la finance et des banques à la collectivité


- 12 propositions pour limiter les excès du système financier et des banques  


Photo Creative Commons par Yahoo Images              


Aucun commentaire: