3 mars 2011

Les actifs de Moubarak doivent être restitués au peuple égyptien

Hosni Moubarak
Hosni Moubarak.
Moubarak est parti mais en emportant avec lui une fortune colossale. Les estimations des sommes qu’il aurait détournées se montent à 70 milliards de dollars environ, plus d’un tiers de l’économie égyptienne !

Sans une action internationale très ferme, les actifs de Moubarak risquent de disparaître dans un dédale de comptes bancaires secrets, comme tant d’autres fortunes volées par les dictateurs à travers le monde…


Des millions d’Égyptiens vivent avec moins de 2 dollars par jour et les experts estiment que la corruption a coûté à l’Égypte plus de 6 milliards de dollars d’argent public par an.

Tous les membres de la famille Moubarak ont largement bénéficié de multiples contrats, plans de privatisation et autres investissements garantis par l’Etat tout au long des 30 années de la présidence de Moubarak. L’estimation de cette fortune varie seulement de 2 ou 3 milliards de dollars selon les sources pour tourner autour du chiffre étourdissant de 70 milliards de dollars, ce qui ferait de Moubarak l’homme le plus riche du monde. 25 membres du gouvernement font d’ores et déjà l’objet d’une enquête pour avoir amassé des fortunes supérieures à 1 milliard de dollars alors qu’ils servaient sous ses ordres.

Mais l’impunité ayant permis aux maîtres de la corruption de s’échapper avec leurs fortunes intactes est peut-être en train de prendre fin. La récente Convention des Nations Unies contre la Corruption demande en effet explicitement la restitution des biens acquis via la corruption à leur pays d’origine. Le gouvernement militaire provisoire a déjà demandé à l’Union Européenne de geler la fortune de Moubarak mais la question clé reste à présent de savoir si cela se concrétisera assez vite pour éviter que les milliards de Moubarak s’envolent et deviennent hors d’atteinte avant que les diverses autorités politiques et bancaires ne décident de les saisir.

Tandis que des millions d’égyptiens risquaient - et même donnaient - leurs vies pour la démocratie, il faut tout faire aujourd’hui pour leur restituer les biens de la nation volés par une dictature que nos propres gouvernements ont tolérée beaucoup trop longtemps. Quant à l'Internationale Socialiste, présidée par George Papandreaou, elle n'a rayé de ses membres le Parti National Démocratique de Moubarak que le 31 janvier 2011 !

Les Égyptiens sont maintenant prêts à construire une nouvelle nation et ils doivent récupérer les ressources qui leur ont été volées, pour préparer un avenir que peu de gens avaient osé espérer.



> Signer la pétition internationale pour geler les biens de Moubarak ICI


Lire toutes les infos du blog :
> Les 25 derniers articles
> Tous les articles

 

2 commentaires:

martine a dit…

Une grande partie du fric qui circule dans le monde appartient à des autocrates, dictateurs, rois, princes et autres qui s'occupent essentiellement de faire fructifier ce fric dans le seul intérêt de leur clan sans jamais se soucier des populations qui souffrent !

Et bien des occidentaux se "prosternent" pour bénéficier de cette manne pour alimenter, à leur tour, leurs caisses personnelles ou d'Etat !

sauveur a dit…

Les Moubarak ont volé 70 milliards de dollars...

Imaginons alors ce qu'ont volé les généraux algériens, nos amis les rois d'Arabie, du Maroc et des Emirats !