Affichage des articles dont le libellé est loi. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est loi. Afficher tous les articles

25 avril 2018

Mettre fin à l’escroquerie de la dette publique : une vraie réforme que ne fera pas Emmanuel Macron…

Evolution de la dette
Depuis la loi Pompidou-Giscard du 3 janvier 1973, dite « loi Rothschild » du nom de la banque dont était issu l’ancien président de la République Georges Pompidou, l’État est obligé de se financer par des emprunts, contre intérêts, auprès de banques privées, au lieu de continuer à emprunter sans intérêt à la Banque de France.

Aujourd’hui, Emmanuel Macron, issu lui aussi de la banque Rothschild, n'évoque jamais le contenu de cette loi aberrante, préférant faire des coupes sombres dans les budgets sociaux, augmenter de 25% la CSG pour les retraités, baisser de le montant des APL, etc. pour réduire le déficit de l’Etat…  


8 août 2017

De Pompidou à Macron, le système Rothschild tire toujours profit de la dette publique...

La problématique de la dette publique est omniprésente dans le monde politique
Depuis la loi de 1973, dite « loi Rothschild », du nom de la banque dont était issu l’ancien président de la République, Georges Pompidou, l’État est obligé de passer par le système des banques privées pour financer son endettement.

Aujourd’hui, Emmanuel Macron, issu lui aussi de la banque Rothschild, ne compte pas bien sûr remettre en cause cette loi, préférant faire des coupes sombres dans les budgets sociaux pour réduire le déficit de l’Etat… 

11 juin 2017

Réforme du code du travail : vers un recul généralisé des droits des salariés…

Le Code du travail définit juridiquement le cadre des relations de travail Emmanuel Macron aura recours aux ordonnances pour réformer la quasi-totalité du code du travail. Le projet de loi d’habilitation précise que seuls trois domaines resteront définis nationalement : le SMIC, l’égalité professionnelle femmes-hommes et les seuils d'exposition aux risques.

Tout le reste pourra être ainsi remis en cause demain comme les salaires, les contrats du travail ou encore les règles en matière de santé et de sécurité...


10 mai 2017

Non à la chasse aux ours et loups ainsi que leurs bébés en Alaska !

L’ours brun est une espèce d’ours qui peut atteindre des masses de 130 à 700 kg
Donald Trump a donné les pleins pouvoirs aux chasseurs d’Alaska pour traquer et tuer les ours et les loups jusque dans leurs tanières pendant les périodes d’hibernation, ainsi que leurs bébés.

Cette nouvelle loi concernant la régulation des pratiques de chasse de ces animaux fait machine arrière sur toute une série de mesures prises par l’ancien président des Etats-Unis, Barack Obama...

6 octobre 2016

Loi Sapin 2 sur l’encadrement des lobbies : un vrai gruyère français…

Le gruyère est un fromage suisse qui ne présente pas de trous...
Au vu des déclarations ambitieuses du Président de la République et du ministre des finances, Michel Sapin, l’espoir était permis que le projet de loi « Sapin 2 », relatif à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique, marque une rupture radicale dans la vie de la République.

Promulguer enfin des règles limitant le pouvoir d’influence démesuré des lobbies sur la décision publique était souhaitable mais malheureusement, le projet de loi a fait pschitt

5 juin 2016

Juin 1936-2016 : 80ème anniversaire des congés payés

Les congés payés désignent les périodes de congé au cours desquelles le salarié est payé par l'employeur en raison d'une obligation légale.
A l’heure où le gouvernement est en train de remettre en cause le droit du travail acquis par un siècle de luttes sociales, il est bon de se rappeler qu’en juin 1936, avait lieu un évènement historique avec la loi instituant le droit aux vacances.

Les souvenirs de cette période marquée par l’euphorie des congés payés restent forts. Photos, films, chansons, récits ont évoqué le succès des canotiers, les départs massifs en tandems, les gares bondées, les trains pleins à craquer, les baigneurs maladroits découvrant la mer pour la première fois…

12 mai 2016

L'utilisation du 49.3 tue la démocratie…

L'article 49 alinéa 3 permet au gouvernement de faire passer le texte qu'il présente, sans vote
Comme prévu initialement par le Premier ministre Manuel Valls et la ministre du travail, Myriam El Kohmri, l’article 49.3 de la constitution a été utilisé par le gouvernement pour faire passer le projet de loi Travail.

Ce texte qui donne désormais la priorité à l’accord d’entreprise par rapport à la loi ou l’accord de branche professionnelle officialise ainsi ce qu'on appelle l’inversion de la hiérarchie des normes et revient sur un droit du travail acquis par un siècle de luttes sociales…

4 mars 2016

Le Code du travail étranglé !

Le Code du travail est un code juridique qui définit un cadre aux relations de travail entre les employeurs et leurs employésLe projet de "réforme" du code du travail, présenté par le président de la République François Hollande, le premier Ministre Manuel Valls, le ministre de l'Economie Emmanuel Macron et la ministre du Travail, Myriam El Khomri, suscite de plus en plus de critiques.  

La priorité donnée à l’accord d’entreprise par rapport à la loi ou l’accord de branche professionnelle est en effet considéré à juste titre comme une inversion des valeurs et de la hiérarchie des normes… 

10 décembre 2015

110 ans après la loi du 9 décembre 1905, beaucoup reste à faire…

La laïcité est le « principe de séparation dans l'État de la société civile et de la société religieuse »
Il y a cent dix ans, le président de la République, Emile Loubet, proclamait la nouvelle loi sur les fondements de la laïcité et son titre 2 notamment : “La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte”.

Ce principe représentait une véritable révolution dans une France où l’influence de l’Église catholique sur la vie politique était très prégnante. Mais année après année,
gouvernement après gouvernement, le discours laïque est devenu incohérent… 


20 septembre 2015

Réforme du code du travail ou comment fragiliser l’emploi sans lutter contre le chômage…

Le code du travail français est un recueil organisé de la plupart des textes législatifs et réglementaires applicables en matière de droit du travail
Le code du travail est trop compliqué, illisible. Il faudrait donc le "simplifier" et ce dans l’intérêt même des salariés. 
 
C’est en tout cas ce que préconise le rapport de Jean-Denis Combrexelle qui veut renvoyer le plus possible la négociation au niveau de l’entreprise, au détriment de la loi et des négociations nationales...

15 février 2013

Appel pour séparer réellement les activités de dépôt et d'affaires des banques !

Outil comportant deux lames mobiles articulées qui glissent l'une sur l'autre pour trancher les matériaux minces
La première décision à prendre, c’est de séparer ce qui relève du crédit, du dépôt, bref du service à l’économie, de ce qui appartient aux opérations de spéculation », déclarait François Hollande fin janvier 2012.

Aujourd'hui, un projet de loi sur les banques, préparée par le Ministre de l’Economie et des Finances, Pierre Moscovici, va bien venir en discussion à l’Assemblée nationale mais l’on se dirige à nouveau vers un semblant de réforme car il n'y aura pas de véritable séparation mais seulement une filialisation de certaines activités...


Est-il normal que l’Etat donne sa garantie à 9.000 traders pour qu’ils continuent à spéculer sans risque avec des revenus scandaleux alors que 60 millions de Français se serrent la ceinture ? C’est la question que posait, il y a quelques jours, un député de gauche lors d’une réunion organisée à l’ l’Assemblée Nationale, à la veille de l’arrivée de la loi bancaire devant les députés en première lecture.

Est-ce normal ? Bien sûr que non. Et même Michel Rocard présent à cette réunion du collectif Roosevelt, affirmait en conclusion : « je suis arrivé à cette réunion dans une logique d’amendement de la loi mais vu tout ce que nous ont dit les experts depuis 2 heures, je pense plus que jamais qu’il faut obtenir une vraie séparation des activités de dépôt et des activités de banque d’affaires. Tenez bon les gars ! »
Toute la presse est aussi d'accord pour dire que, sur les questions essentielles que sont la contre la spéculation, la protection de l’épargne des citoyens et les finances publiques, le projet gouvernemental est nul. 

« La réforme Volvic, toute en douceur » (La Tribune), 

« Les banques françaises peuvent (presque) souffler » (Les Echos), 

« Les banquiers avouent qu'ils sont épargnés » (Libération),

« Le projet de réforme fait sourire tout le monde dans les salles de marché » (Capital), 

« C'est comme si la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat avait été rédigée par les évêques ! » (Libération),

« Les banquiers ne s'en cachent pas : cette loi ne les inquiète pas le moins du monde. » (Le Monde).

Aux Etats-Unis, quand AIG (American International Group, Inc.), un des leaders mondiaux de l’assurance et des services financiers, listé sur le NYSE ainsi qu’aux bourses de Zurich, de Paris et de Tokyo, est tombé à cause d’une de ses micro-filiales, il a fallu que Barak Obama mette sur la table 130.000.000.000 de dollars pour éviter un effondrement de toute l’économie américaine.

En Angleterre, David Cameron vient d’annoncer qu’il voulait « électrifier les parois entre les banques de dépôt et les banques d’affaires ».  

Que se passerait-il en France si François Hollande devait faire pareil l’an prochain parce qu’une des grandes banques françaises sera à deux doigts du KO ? Les socialistes français peuvent-ils se permettre de voter une réforme nettement moins ambitieuse que celle que préparent les conservateurs anglais ?




Appel pour une vraie séparation des banques d'affaires et des banques de dépôt

« Mon véritable adversaire n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti. Il ne présentera jamais sa candidature, il ne sera donc pas élu, et pourtant il gouverne. Cet adversaire, c’est le monde de la finance » affirmait François Hollande dans son Discours du Bourget, le 22 janvier 2012.

Une loi sur les banques est aujourd’hui en discussion. Hélas, tout laisse craindre une réforme au rabais, une "retouche cosmétique", une loi qui ne réglerait aucun problème :

1. L’économie réelle ne serait toujours pas protégée d’un possible Tsunami sur les marchés financiers (faut-il rappeler que, en Grande-Bretagne, la dette du secteur financier atteint 600% du PIB ?).

2. Les PME auront toujours autant de difficultés à se financer, alors qu’une vraie séparation obligerait les banques de dépôt à consacrer la totalité de leurs fonds au financement des PME et de l’artisanat.

3. L’argent des contribuables continuera à servir d’assurance tout-risque pour quelques milliers de traders et autres cadres dirigeants.

La loi en cours de discussion prévoit seulement de filialiser les activités les plus dangereuses. On sait hélas qu’une telle filialisation ne règle rien : en 2008, le premier assureur mondial, AIG (116.000 salariés et 110 milliards de chiffre d’affaires) a été coulé par sa micro-filiale de trading à Londres qui, malgré sa petite taille (0,3 % des effectifs de l’assureur), a accumulé suffisamment de risques pour faire chuter l’ensemble du groupe ! En quelques semaines, le gouvernement américain a du apporter plus de 180 milliards pour éviter l’effondrement de l’ensemble du secteur. La chute d’AIG montre de façon indiscutable que la filialisation n’est pas une solution efficace.

La solution permettant de construire le système bancaire le plus solide, tourné vers l’économie réelle et ne mettant pas en danger l’épargne des contribuables est simple et éprouvée : c’est la séparation complète des activités de dépôts et de crédit d’une part et des activités d’investissement spéculatives d’autre part.

C’est comme cela qu’a fonctionné le système bancaire de tous nos pays entre 1945 et 1984. Ce qui prouve la faisabilité de cette solution.

Pour toutes ces raisons, venant de tous les horizons politiques, nous demandons solennellement aux élus de la Nation de refuser une réforme édulcorée et d’agir avec force pour une vraie séparation des banques de dépôt et des banques d’affaires.

Pour protéger les comptes bancaires des citoyens, pour protéger les finances publiques, pour lutter contre la spéculation, il est temps de remettre la finance à sa place.


Signer la pétition ICI



Photo Creative Commons par Yahoo Images


Lire toutes les infos du blog :
> Les 25 derniers articles
> Tous les articles 

 

2 décembre 2012

Reconnaissance du vote blanc : les députés s’arrêtent en chemin...


Le vote blanc exprime l’opinion d’un électeur qui manifeste son attachement à l’élection (contrairement à l'abstentionniste)
La proposition de loi du groupe centriste UDI modifiant l'article L-66 du code électoral, a été adopté par l’assemblée nationale. Jusqu'à présent confondus avec les votes nuls, les votes blancs aux élections seront désormais comptabilisés à part.

Mais en regardant de plus près le texte de loi, si les votes blancs seront bien comptabilisés séparément des votes nuls, ils continueront à ne pas être pris en compte dans les suffrages exprimés…


14 avril 2012

Nouvelle constitution en Islande : la conspiration du silence...


L'Islande se trouve sur la dorsale médio-atlantique
L'Islande a terminé l’année 2011 avec une croissance économique de 2,1% et devrait, selon les prévisions de la Commission européenne, atteindre le taux de 2,7% en 2013 grâce principalement à la création de nouveaux emplois. 

L'Islande est le seul pays européen qui a rejeté par référendum de payer les dettes des banques privées, laissant s’effondrer certaines d’entre elles et jugeant de nombreux banquiers pour leurs crimes financiers mais curieusement les médias français et européens n’en parlent pas ou très peu…

23 décembre 2008

Travail dominical : le gouvernement ment comme un arracheur de dent…


Les Aventures de Pinocchio
Le Premier ministre, François Fillon, espère que la trêve des confiseurs suffira à calmer les esprits échauffés par la réforme du travail dominical. 

Mais malgré le «compromis» trouvé par le chef de l'Etat, il y a encore énormément d'ambiguïtés dans ce texte. C'est une nouvelle usine à gaz et on risque de se retrouver dans des situations encore plus ubuesques qu'aujourd'hui… 

10 décembre 2008

Audio-visuel : appel pour un service public de l’information indépendant


Animation audio-visuelle
Toutes les grandes démocraties du monde s’efforcent de garantir l’indépendance et la transparence des grands médias publics : la France va-t-elle, dans ce domaine, effectuer un grand bond en arrière ? 

Nommer directement les patrons de l’audiovisuel public par le pouvoir exécutif, comme au bon vieux temps de l’ORTF et du ministre de l'information Alain Peyrefitte, plutôt que de renforcer les conditions d’impartialité de cette désignation va à contre-courant de l’Histoire. 

Vouloir améliorer de plus la qualité des programmes en tarissant la source vitale de financement de la publicité constitue une mission quasiment impossible pour l’audiovisuel public. Ne pas compenser le manque à gagner par des dotations budgétaires suffisantes ne peut aboutir qu’à la paupérisation de France Télévisions et de Radio France, à un moment justement où la crise économique requiert les deniers publics sur tant d’autres fronts beaucoup plus urgents…

31 juillet 2007

Paquet fiscal et social : une redistribution du bas vers le haut…

Le paquet fiscal et social
L’assemblée nationale a adopté le projet de loi en faveur du travail, de l’emploi et du pouvoir d’achat (Tepa), dont le gouvernement avait déclaré l’urgence et qui ne devrait pas subir de modifications profondes, après l’examen par le Sénat. Rarement un texte de loi aura eu si peu de choses à voir avec son intitulé car son objectif vise essentiellement à diminuer les impôts des plus fortunés plutôt qu’à traiter le problème de l’emploi.

Pour compenser cette baisse d’impôts sur le revenu, le gouvernement prévoit l’instauration prochaine d’une TVA « sociale » et compte aussi sur une hausse des tarifs du gaz et de l’électricité, des carburants sans oublier la création de plusieurs franchises médicales au 1er janvier prochain et une nouvelle baisse programmée du montant des retraites en 2008…

3 mars 2007

François Bayrou et le gouvernement du " centre "...


François Bayrou est né le 25 mai 1951 à Bordères
Si certaines des propositions de François Bayrou sont séduisantes, les moyens dont il dispose pour mettre en œuvre « la troisième voie » semblent très limités, sachant que tous les députés et sénateurs UDF sont élus avec les voix de l’UMP, certains même ne trouvant pas de concurrents UMP en face d’eux dès le premier tour aux élections législatives...

Minoritaire au sein de la droite, il a fait le choix d'être plus visible en restant à l’extérieur plutôt qu’à l’intérieur d’un appareil construit avant tout pour servir un seul chef en la personne de Nicolas Sarkozy...  

8 janvier 2007

Statue de Jean Paul II à Ploërmel : delirium tremens du Maire UMP


Arche de 9 mètres de haut, à la gloire de Karol Wojtyla
Bertrand Delanoë fait-il des émules ? Après l'inauguration de la place "parvis Notre-Dame-Jean Paul II, il y a quelques mois à Paris, voici à présent la statue de Jean Paul II chez les Bretons !

Cette arche monumentale de neuf mètres de haut, à la gloire de Karol Wojtyla, a été installée à Ploërmel dans le Morbihan au mépris total de la loi de 1905 (130 000 € budgétisés sur le dos des contribuables…)

Elle a été réalisée par l'artiste russe Zurab Tsereteli, ex-artiste officiel du régime soviétique et ami du maire UMP de la commune, Paul Anselin. Elle est surmontée d'une croix et l'ensemble n'est d'ailleurs pas du meilleur goût.

Mais Monsieur le Maire aime bien l'ordre également, l'ordre juste si possible (comme dirait Benoît XVI ou Ségolène Royal) et le sécuritaire à la folie. Il a ainsi disposé une soixantaine de coûteuses caméras pour surveiller ses administrés au cas où quelques énergumènes voudraient s'en prendre à la statue... 

21 décembre 2006

Loi du 9 décembre 1905 : 101 ans déjà mais beaucoup reste à faire…

Il y a cent un ans, les députés français votaient une loi qui établissait les fondements de la construction de la laïcité française. Le président de la République, Emile Loubet, proclamait la nouvelle loi et notamment son titre 2 : “a République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte.

Ce principe représentait une véritable révolution dans une France où l’influence de l’Église catholique sur la vie politique et le vote des français était très prégnante... 

18 juillet 2006

Chasse aux enfants : notre conscience nous interdit d’être complices

Les critères fixés pour l'expulsion des parents sans papiers d’enfants scolarisés sont si flous que Nicolas Sarkozy n’a pas osé assumer lui-même la responsabilité de leur mise en œuvre et a chargé Arno Klarsfeld de distraire l’attention des médias pendant tout l'été.

Arno Klarsfeld, qui n’a aucun pouvoir sur les préfets ni aucune expérience sérieuse en la matière, a déclaré sur une chaîne de radio qu’il n’y aurait " pas d’expulsions cet été " alors que le ministre de l’intérieur a dit justement le contraire !

Il indiquait également " qu’une grande partie des familles" pourrait se voir appliquer les critères de la circulaire du 13 juin dernier et n’a pu résister enfin au plaisir de faire un bon mot, raillant le père ou la mère d’enfant menacé, qui " fait chat perché vous ne pouvez plus me toucher "...