12 juin 2010

Retraites: un site internet pour contrer la propagande gouvernementale

Retraités sur un banc
 
Face à la propagande gouvernementale sur la Toile qui tente de nous faire croire qu'il n'y aurait que deux solutions pour réformer le système de retraite : cotiser plus ou cotiser plus longtemps, l’association Attac lance un site internet sur les retraites qui se présente comme le pendant du site gouvernemental sur le même sujet. 

Il en reprend la présentation et les thèmes en y apportant d’autres réponses. L'adresse (retraites-2010.fr) est très proche de celle du site du gouvernement (retraites2010.fr).

Le déficit du système de retraite n'est pas une fatalité pour peu que l'on brise les tabous du partage de la richesse et de la recherche d’autres sources de financement…


Le gouvernement français mène depuis plusieurs semaines une campagne de communication sans précédent pour promouvoir sa réforme des retraites. Le centre de cette propagande est le site retraites2010.fr qui matraque l’idée que l’évolution démographique ne laisse pas d’autre choix que de travailler plus longtemps.

Face à cette propagande, Attac répond aujourd’hui en lançant le site retraites-2010.fr pour montrer qu’une autre réforme des retraites est possible :

- Que les déficits du système de retraite, principalement provoqués ces dernières années par la crise financière, n’est pas une fatalité pour peu que l’on brise le tabou du partage de la richesse.

- Que la réforme des retraites du gouvernement, loin d’être guidée par une volonté de sauver un système en danger, s’inscrit dans les politiques menées par les gouvernements à travers l’Europe pour mettre fin à ce qu’il reste du modèle social européen pour satisfaire les marchés financiers et les agences de notation.

Retrouvez aujourd’hui les analyses et propositions pour une réforme vraiment juste des retraites sur retraites-2010.fr.

Aidez-nous à faire connaître retraites-2010.fr en le référençant sur vos sites, blogs et sur les réseaux sociaux.


Attac France,
Montreuil, le 27 mai 2010

 
http://www.retraites-2010.fr/


Photo Creative Commons : retraités sur un banc


Lire la suite du blog :
> Les 25 derniers articles


3 commentaires:

sauveur a dit…

Excellente idée que cette riposte d'Attac au déferlement d’intox politico-médiatique organisé honteusement avec nos impôts par le gouvernement !

Emile a dit…

Puisqu’il y a un bouclier fiscal, pourquoi ne pas exiger un bouclier retraite?

On peut très bien imaginer de ne changer aucune des trois solutions proposées par la nomenclature libéralo-politico-journalistique, mais d’en exiger d’autres et de les imposer à nos élus.

- Plafonnement des retraites à X smic.
- Asujettissement aux cotisations sociales de tous les revenus sans exception.
- Obligation de cotisations pour X années sur les masses salariales délocalisées.
- Plus d’éxonération cadeau et sans contre-partie
- Une seule et unique caisse pour tout le monde
- Confiscation et vente de tous les biens d’entreprise en partance
- Augmentation des cotisations sur les très hauts salaires
- Taxe sur les échanges boursiers
- etc.

steph a dit…

Les retraites il n’y a pas de problème, voici pourquoi :

- Le patronat reçoit chaque années pour 65 milliards d’euros de subventions de l’état (35milliards) des collectivités locales et de l’Europe libérale qui échappent aux cotisations sociales ( Sécurité sociale et retraite).(cf le Canard enchaîné du 14 avril 2010)

- 456 niches fiscales qui permettent aux nantis d’échapper à l’impôt et aux cotisations sociales, celles-ci représentent 110 milliards d’euros de manque à gagner pour les recettes de l’Etat. Soit plus des trois quarts du déficit budgétaire de la France ( déficit budgétaire de 150 milliards en 2009).(cf le Canard enchaîné du 14 avril 2010).