16 juin 2011

On a Trouvé la meilleure candidate à la direction générale du FMI...


Aurélie Trouvé
Aurélie Trouvé.
Depuis l’éclatement de la crise financière en 2008, ni le G20, ni le FMI, pas plus que le comité de Bâle ou les autorités nationales de régulation financière, n’ont pris de mesures significatives pour réduire l’instabilité des marchés financiers internationaux.

La spéculation fait rage sur les matières premières et les titres des dettes publiques. La France a refusé notamment en 2010 de soutenir l'Allemagne sur la question de l'interdiction de la spéculation sur les CDS (vente à nu à découvert). Ses représentants à Bruxelles ont toujours freiné les maigres initiatives de la Commission sur la régulation financière. 

Sur la question de la taxation des transactions financières, malgré le discours apparemment offensif de Nicolas Sarkozy, le ministère de Christine Lagarde s'est toujours refusé à produire des notes et études préparant une décision, et la France ne s'est jamais engagée réellement auprès de ses partenaires de l'Union européenne ou de l'Eurogroupe.

Tout indique donc que Christine Lagarde, à la tête d'une technostructure du Ministère de l'Economie composée exclusivement de fonctionnaires ultralibéraux, fera encore pire que Dominique Strauss-Kahn à la direction générale du FMI.

Aujourd’hui, c'est la candidature d’Aurélie Trouvé, maître de conférences en sciences économiques, qui présente un intérêt évident pour tous ceux qui veulent remettre l’industrie financière à sa vraie place, celle du soutien aux initiatives de l’économie réelle. La coprésidente d'Attac propose une réorientation fondamentale du FMI, partant du principe que la stabilité financière mondiale est un bien public qui doit être démocratiquement géré par la communauté internationale dans son ensemble…


Madame la Ministre Christine Lagarde,

Ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie
139, rue de Bercy, 75572 Paris cedex 12
Paris, le 9 juin 2011

Madame la Ministre,

Je tiens à vous informer personnellement que j'ai fait acte de candidature à la direction générale du FMI.

Cette institution importante joue aujourd'hui à mon sens un rôle négatif pour la stabilité économique et financière mondiale, contrairement à sa vocation initiale et à ses statuts. Après avoir sans relâche prôné la dérégulation et la libéralisation des marchés de capitaux, après avoir soumis de nombreux pays du Sud à des cures d'austérité inefficaces et injustes destinées avant tout à préserver les intérêts des créanciers, le FMI exerce aujourd'hui son magistère néfaste en Europe, aux dépens de la Hongrie, de l'Ukraine, de la Lettonie, de la Grèce, de l'Islande, de l'Irlande, du Portugal et bientôt de nombreux autres pays.

Ma candidature, présentée initialement par l'association Attac, que je co-préside, vise à mettre le FMI au service non plus de l'industrie financière et des créanciers, mais de l'économie réelle et des besoins sociaux. Elle vise surtout à stimuler le débat social autour des missions et de l'action du FMI, débat que comme moi vous jugez, je n'en doute pas, de plus en plus indispensable alors que cette institution joue un rôle grandissant en Europe.

Attac a initié un comité de soutien pour recueillir l'appui des citoyens, et des milliers de signatures affluent de nombreux pays. Mais je ne peux pas mobiliser les ressources de l'Etat français pour faire le tour du monde en défense de ma candidature. Je ne sollicite de votre part qu'une seule démarche : celle de présenter ma candidature, sans nécessairement la soutenir, au conseil d'administration du FMI. Ses statuts prévoient en effet, comme vous le savez, que tout candidat à la direction générale doit être présenté par au moins un gouverneur du Fonds.

Par ce geste, vous montrerez l'importance que vous attachez au débat démocratique autour de l'institution que vous aussi aspirez à diriger. Nous aurons alors l'occasion de confronter nos points de vue - le mien s'inspirant de la réflexion collective approfondie menée de longue date par la société civile internationale.

Confiante dans votre attachement au pluralisme et au débat d'idées, je vous prie d'agréer, Madame la Ministre, mes salutations altermondialistes.


Aurélie Trouvé, coprésidente d'Attac


Lire toutes les infos du blog :
> Les 25 derniers articles
> Tous les articles


5 commentaires:

JL a dit…

Evo Morales a prévenu les altermondialistes que si les peuples du monde ne sont pas capables d’enterrer le capitalisme, le capitalisme enterrera la planète...

Car le capitalisme c’est comme Attila : "Là où il passe, l’herbe ne repousse pas"

Je m’explique : Sur les territoires où sévissait la pauvreté, après le passage du capitalisme il ne reste que la propriété privée et la misère des peuples.

Rappelons que la misère c’est la pauvreté sans les moyens de subsistance.

Sam a dit…

Bravo à cette courageuse nîmoise, elle rappelle que l'empathie vaut plus que les intérêts de l'entre soi.
De ce que j'ai pu lire( mais je n'ai pas tout lu) la presse nationale est unanime sur la qualité de la candidature LAGARDE, sûr qu'elle est bien avec tous les financiers de la planète, en place depuis longtemps dans un gouvernement politique. Tout pour prolonger l'ordre établi et "rassurer" les marchés. Avec elle on garde notre note 3 "AAA" même s'il faut 1 million de chômeurs en plus.
bravo Aurélie et pour te motiver un petit mot de René Char : "Impose ta chance, serre ton (notre) bonheur, va vers ton risque, à te regarder, ils s'habitueront".
merci

FTP a dit…

Une idée bien trouvée...

Anonyme a dit…

Oui, une candidature qui rafraîchit & purifie l'air du temps !

Claudius a dit…

pour ceux qui n'ont pas peur des réseaux sociaux : http://www.facebook.com/home.php?sk=group_215917628443075&ap=1