26 juillet 2008

Soutien à Siné, notre ami

Siné au Salon du livre de Paris 2007
Siné.
Siné antisémite ? A propos d’une brève publiée dans Charlie Hebdo, le voilà accusé d’antisémitisme par Claude Askolovitch du Nouvel Observateur et Philippe Val, directeur du journal satirique. Ce dernier n’a rien trouvé de mieux que de mettre son collaborateur à la porte. Difficile de faire plus gros dans la calomnie ! 

A 79 ans, truculent défenseur des droits de l'homme, anti-colonialiste pendant la guerre d'Algérie, athée militant et sain dénonciateur de toutes les sectes religieuses, vaticanesque, coranique ou talmudique, Siné a consacré toute sa vie à a la caricature militante. Il est largement au-dessus de toutes les taches qu’on essaie de faire à sa réputation...


Et il n’est pas inutile de rappeler que son détracteur du Nouvel Obs défend les colonies d’Israël en territoire palestinien et que son patron de presse a viré sa cuti, à peu prés sur tous les sujets, depuis dix ans. Ce dernier n’est-il pas devenu un admirateur béat de la “démocratie” états-unienne, du Oui au Traité Constitutionnel Européen (TCE) en 2005, tournant même récemment en dérision les enquêtes du journaliste Denis Robert sur la chambre de compensation luxembourgeoise Clearstream ?

Charlie Hebdo et son désormais sinistre patron de presse sont devenus aujourd’hui insupportables à tel point qu'on pourrait très bien à l'avenir se passer de cette littérature, vu son tête à queue idéologique permanent...

Le mardi 8 juillet, sur les ondes de RTL, Claude Askolovitch, journaliste du Nouvel Observateur dénonçait «un article antisémite dans un journal qui ne l'est pas». Il faisait allusion à une chronique de Siné dans Charlie Hebdo dont nous reproduisons le texte ici :

«Jean Sarkozy, digne fils de son paternel et déjà conseiller général de l'UMP, est sorti presque sous les applaudissements de son procès en correctionnelle pour délit de fuite en scooter. Le Parquet a même demandé sa relaxe ! Il faut dire que le plaignant est arabe ! Ce n'est pas tout : il vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme avant d'épouser sa fiancée, juive, et héritière des fondateurs de Darty. Il fera du chemin dans la vie, ce petit !»

Effrayé par la perspective d'un procès pour antisémitisme, Philippe Val, directeur de publication, a enjoint Siné de signer une lettre d'excuses dans Charlie Hebdo ce que le caricaturiste a refusé de faire. En conséquence, la direction de Charlie a suspendu sa collaboration avec Siné.

Où est l'antisémitisme dans le texte de Siné ? Il y dénonce seulement, avec le ton fleuri qui est sa marque de fabrique, l'opportunisme du fils du Président de la République. Philippe Val et la direction de Charlie Hebdo se sont couchés devant Jean Sarkozy, grand bien leur fasse, leurs lecteurs apprécieront. D'autres, continuent à la radio de faire des procès en antisémitisme comme certains, naguère, en sorcellerie.

Nous connaissons bien Siné : sa grande gueule, sa violence intellectuelle, son humour et surtout sa maison ouverte à tous : Juifs, Arabes, Français, Noirs, Auvergnats, Bretons, pédés, communistes, (listes non exhaustive), tous unis pour conchier autour d'un (ou plusieurs) verre une société de plus en plus bien pensante et moraliste. Siné c'est ça. Pas ce que peuvent déblatérer sur son compte Philippe Val et Claude Askolovitch. C'est pourquoi nous lui apportons notre soutien total et inconditionnel.

Siné n'est pas antisémite. Siné n'aime pas les cons. Siné est un anar. Vive Siné !



Pétition rédigée à l'initiative d’Éric Martin, Benoît Delépine et Lefred-Thouron, en soutien à Siné, chroniqueur de Charlie Hebdo, dont le licenciement a été annoncé mercredi 16 juillet.


signée notamment par des dessinateurs dont Jacques Tardi, Tignous, Willem, Pétillon, Pichon, Philippe Geluck, Desclozeaux, des écrivains Gilles Perrault, François Maspero et Raphaël Confiant, des philosophes Michel Onfray, des humoristes Guy Bedos et Christophe Alévêque, l'écrivain et cinéaste Fernando Arrabal, le réalisateur Pierre Carles, des journalistes (Denis Robert, Denis Sieffert), la comédienne Marina Vlady, le porte-parole de la LCR Alain Krivine, le vice-président de l'Union juive française pour la paix Pierre Stambul, le musicien François Hadji-Lazaro, le DAL ou encore Rony Brauman, ex-président de Médecins sans frontières


> Signer la pétition ICI


Photo : Siné au Salon du livre de Paris 2007 par Wikimédia Commons



Lire la suite du blog :

6 commentaires:

raymond a dit…

Si Siné est antisémite, moi je suis milliardaire en euros, Jack Lang et Bernard Kouchner sont de gauche...

bob a dit…

Cette situation est particulièrement révoltante (un propos dont franchement seul un obsédé de l’antisémitisme pouvait y dénicher de l’antisémitisme, dans un journal où, jusqu’à présent, régnait la liberté d’expression totale (ou semblait régner mais ça ne change rien) avec un homme qui n’a jamais manqué de piquant envers toutes les autres religions).

Il faut arrêter de dire et de faire croire que tout le monde est antisémite, que la société française toute entière devient antisémite car elle va vraiment finir par le devenir par réaction...

sauveur a dit…

Dans cette affaire, l'antisémitisme supposé de Siné n’est que le prétexte pour le sanctionner pour s’être moqué du fils Sarkozy !

Cette tarte à la crème est tellement pratique qu’on l’utilise à tour de bras pour généralement dissimuler le véritable objectif.

L’état a fait des progrès dans la censure: on n’interdit plus un journal, on fait virer le journaliste !

victor a dit…

Fidèle lecteur de Charlie, je ne suis pas d'accord avec l'éviction de Siné, aussi je n'achèterai plus le journal.

rené a dit…

Je ne lis plus "Charlie" depuis des années, depuis que VAL et ses sbires, de par leurs éditos, en ont fait un journal consensuel.

Que SINE "claque la porte" qu'à présent est en fait le plus étonnant dans cette histoire.

Mais j'ai fait un rêve: que "Charlie" soit repris par SINE et CAVANNA et redevienne ce qu'il fut à ses débuts.

Chester a dit…

HapiBlogging to you my friend! Have a nice day!