26 novembre 2011

Danielle Mitterrand, le souvenir de tous les combats d'avant-garde

Danielle Mitterrand
 
Danielle Mitterrand, décédée le 22 novembre dernier à l'hôpital européen Georges-Pompidou, à l'âge de 87 ans, a été inhumée ce samedi 26 novembre, à Cluny en Saône-et-Loire.

C’est une grande militante altermondialiste qui s'en est allée, une femme d’un courage, d’une indépendance et d’une obstination exceptionnelle. Veuve de l'ancien président de la République, elle était toujours plus à l'aise dans le rôle de militante en faveur des droits de l'Homme que dans celui de Première dame…


Les causes que Danielle Mitterrand a ardemment défendues étaient nombreuses. Elle est restée en cela fidèle à la tradition familiale, sa mère Renée Flachot, institutrice et son père Antoine Gouze, principal de collège, tous deux laïcs et républicains, engagés dans la résistance qu'elle a rejoint à son tour dès dix-sept ans, en tant qu'agent de liaison.

C’est elle qui menait campagne pour les droits de l’homme contre l'apartheid en Afrique du Sud.

C’est elle qui a pris position en faveur des indépendantistes Sahraouis, des Kurdes, des Tibétains et des peuples indiens d'Amérique latine.

C’est celle qui a défendu Cuba contre l’infâme blocus économique des Etats-Unis, quand presque personne n’osait le faire.

C’est l’une des premières à prendre conscience du fléau que constitue le virus du Sida en Afrique et à demander une meilleure diffusion des antirétroviraux.

C’est elle qui a pris position courageusement, contre toute sa proche famille, pour le vote “Non” au referendum du 26 mai 2005 sur le Traité Constitutionnel Européen (TCE) qui conduit maintenant l’Europe au bord du gouffre…

C’est elle qui menait campagne pour la protection de l’eau comme le bien humain n°1 dans le monde entier et qui n’a pas hésité à dénoncer les « sociaux-démocrates » assassins qui tiraient à la mitrailleuse lourde en Bolivie contre le peuple lorsque celui-ci exigeait que l’eau pillée par un trust français lui soit rendue. Elle décide d'en faire une de ses priorités au côté de l'éducation, de la démocratie participative et de l'économie responsable.

C’est encore elle en 2011 qui soutient officiellement le chef Raoni dans sa lutte contre le barrage hydroélectrique de Belo Monte sur la rivière de Xingu qui met la forêt amazonienne en grand danger, déjà menacée par une déforestation débridée.
C‘est enfin elle qui propose de redéfinir la notion de richesse, grâce à la mise en place de nouveaux indicateurs de richesse basés sur d’autres critères que la richesse-argent, comme les richesses naturelles ou la transmission des savoirs.

Bravo Mme Mitterrand pour votre action qui aspire à organiser l’alternative à la mondialisation du commerce et de la finance pour une société qui donne toutes ses chances à la vie. Vous rendez ainsi à la gauche sa fierté et son honneur…





Lire toutes les infos du blog :
> Les 25 derniers articles
> Tous les articles

1 commentaire:

Patrick a dit…

Danielle Mitterrand a semé dans le cœur des Français un respect indéfectible pour les valeurs républicaines et et universelles.

Oui, Danielle Mitterrand était une grande Dame. Une très grande Dame.