15 décembre 2016

Stop aux excès de l’industrie de l’huile de palme !

Déforestation, travail forcé, travail des enfants, Amnesty International dénonce les méthodes de Wilmar, n°1 mondial de l’huile de palme et fournisseur de grandes marques comme Colgate Palmolive, Kellogg's, Nestlé, Procter and Gamble et Unilever.
 
Les fabricants de barres chocolatées, shampoings, lessives et autres produits de consommation courante tirent profit d’une huile de palme bon marché produite sans égards pour l’homme et la nature…


 
Avec 66 millions de tonnes par an, l’huile de palme est l’huile végétale la plus produite de la planète. 27 millions d’hectares de forêts tropicales ont été détruites pour faire place à des plantations d’huile de palme dans le monde. Une superficie plus grande que la Grande-Bretagne d’où ont été chassés habitants et animaux pour faire place à un « désert vert ».
Les palmiers à huile trouvent des conditions optimales de croissance dans les régions tropicales chaudes et humides, près de l'Équateur. En Asie du Sud-Est, en Amérique du Sud et en Afrique, d'immenses zones forestières sont ainsi défrichées et brûlées, jour après jour, pour faire place aux plantations. Toutes les 10 secondes, une superficie de forêt équivalente à un terrain de football disparaît en Indonésie.
Paysans et populations autochtones, qui vivent dans la forêt et la préservent depuis des générations, sont souvent expulsés brutalement de leur terres. A ce jour, 700 conflits fonciers en rapport avec l'industrie de l’huile de palme ont été recensés en Indonésie. Et même les plantations gérées de « manière durable » ou « bio » ne sont pas exemptes de violations des droits humains de la population.
Le constat de l’ONG est accablant : travail forcé, travail des enfants âgés de 8 à 14 ans qui doivent assurer des travaux dangereux, discrimination envers les femmes.  Certains enfants ne vont même plus à l’école pour aider leurs parents incapables d’atteindre les objectifs de rendement démesurés de leurs employeurs. Des milliers d’enfants travaillent dans les plantations d’huile de palme de la Malaisie selon l’article Palm Oil for the West, Exploitation for Young Workers in Malaysia. Il ne s’agit pas de cas isolés mais de pratiques systématiques des filiales et fournisseurs de Wilmar.
Des arbres disparaissent mais également des espèces animales rares et menacées d’extinction, comme l’orang-outan, l'éléphant pygmée de Bornéo ou le tigre de Sumatra. Il ne reste plus que 70 000 orangs-outans dans les forêts d'Asie du Sud-Est. Environ 80 pour cent de leur habitat a été déboisé ces 20 dernières années. Les chercheurs de la « Wildlife Conservation Society » (Société de préservation de la faune) prévoient que la majeure partie de la population mondiale d'orang-outangs sauvages sera éteinte d'ici dix ans.
Des conséquences graves pour la santé
Avec un prix très bas sur le marché mondial et des propriétés convenant particulièrement au processus de transformation industrielle des aliments, l’huile de palme est présente aujourd'hui dans un produit sur deux dans les supermarchés : margarine, céréales du petit-déjeuner, pâte à tartiner. pizzas surgelées, biscuits, crème pour le corps, savon, maquillage, bougies, lessive…
L’absorption quotidienne d’huile de palme est nocive pour la santé. Raffinée, elle est riche en contaminants génotoxiques et cancérigènes comme l’a alerté l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) au cours de l'été 2016.
De plus, près de la moitié des importations dans l'union européenne est consommée sous la forme de biocarburants. Une loi de 2009 a rendu en effet obligatoire l'incorporation d’agro-carburants dans l’essence et le diesel. Les émissions de CO2 et de méthane rendent ces biocarburants trois fois plus nocifs pour le climat que les carburants à base de pétrole.
En défrichant et brûlant d’immenses zones de forêts tropicales, de grandes quantités de gaz à effet de serre sont émises dans l'atmosphère. L'Indonésie, premier producteur d’huile de palme de la planète, a ainsi émis plus de gaz à effet de serre que les États-Unis d'Amérique au cours de l'année 2015...
 

Pétition à destination de l’industrie de l’huile de palme et à ses clients : Wilmar et fournisseurs, Colgate Palmolive, Kellogg’s, Nestlé, Unilever et Procter&Gamble

Signer la pétition ICI
 


Lire toutes les infos du blog :
> Les 25 derniers articles
> Tous les articles 

 

Aucun commentaire: