31 décembre 2011

Que l’année 2012 soit celle du changement !

2012
L’année 2012 qui s’annonce sera très politique. Elle marquera le début réel de la campagne présidentielle pour l’actuel occupant de l’Elysée et ses challengers.

Au terme du quinquennat de Nicolas Sarkozy, la France compte 4,5 millions de chômeurs en incluant les DOM. Depuis 2008, on compte 1 215 000 chômeurs supplémentaires ! A cela, il faut ajouter trois millions de salariés précaires, trois millions de salariés à temps partiel, huit millions de personnes pauvres gagnant moins de 950 € par mois ! 


La dette publique s'est alourdie de 612 milliards € et la Sécurité sociale aura accumulé 135 milliards € de déficits. Une dette d’autant plus menaçante que le remboursement de la charge de ses intérêts est devenu le premier budget du pays devant l’éducation nationale !

Pour couronner le tout, la France reste un pays unique au monde sur le plan fiscal car certains chiffres font frémir. Selon le dernier rapport de la Cour des comptes, réalisé sous le magistère de Philippe Séguin, on apprend qu’un tour de passe-passe a été réalisé par le gouvernement de François Fillon pour amoindrir l’importance des niches fiscales. Celles-ci ne représenteraient pas 70,7 milliards € ainsi que le mentionnent les documents officiels (chiffre déjà énorme…) mais 146 milliards € ! Une somme colossale, puisque près de trois supérieure au produit de l'impôt sur le revenu payé par les particuliers et évalué à 52 milliards € pour 2009 !

Face à Nicolas Sarkozy, la gauche, si elle arrive au pouvoir en 2012, fera-t-elle rapidement quelques réformes essentielles afin de réconcilier les citoyens avec la République et la justice sociale ? L’annonce par François Hollande d’une grande réforme fiscale prioritaire est encourageante. Mais fera-t-il ou parviendra-t-il à faire ce que n’a pas fait le gouvernement de Lionel Jospin ? Ministres de l'Economie et des Finances, DSK s'était alors distingué en proposant une scandaleuse baisse de la fiscalité sur les stock-options ou encore du taux supérieur de l'impôt sur le revenu et Laurent Fabius avait ensuite parachevé le travail de son prédécesseur...

Saura-t-elle profiter du conflit durable qui s'est installé entre le président de la République et les citoyens, après notamment l'affaire du Fouquet’s, celle du fiston pour occuper le poste de président de l'Epad ou de l’annonce, en janvier 2009, que les enquêtes judiciaires seront désormais toutes dirigées par le Parquet, soumis au pouvoir politique ? Pour ne citer que ces trois exemples…

Cependant, si tous les espoirs sont permis pour sortir dans quelques mois l'occupant actuel du Palais de l'Elysée, l’élection présidentielle qui domine la vie politique sous la cinquième République se réduit souvent à un choc de personnalités, évacuant les grands choix politiques. En 2012 pourtant, il sera urgent d’apporter des réponses sérieuses et crédibles à la crise du capitalisme et à la catastrophe sociale, écologique et démocratique qu’elle entraîne...


A toutes et à tous, meilleurs vœux pour 2012.

Que cette nouvelle année vous apporte bonheur, santé, succès professionnel et personnel, en cette période de crise profonde dans le monde.





Lire toutes les infos du blog :
> Les 25 derniers articles
> Tous les articles

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Il faut non seulement virer le nain mais aussi lui demander des comptes sur le champ de ruines qu’il laisse derrière lui !

lejournaldepersonne a dit…

Les tâches

J'ai été conviée au dernier conseil des ministres en tant que porte-parole de tous ceux qui ont un problème d'identité...
J'étais assise à côté de notre ministre de l'intérieur... et juste au moment de retirer ma plume de l'encrier, je l'ai un peu éclaboussé... taché un tout petit peu son beau costume... tous les regards se sont aussitôt jetés sur mon âme désolée... pour la déchiqueter et la réduire en poussières... j'exagère ?
Non... pour eux, c'était une déclaration de guerre... la tâche a tout tâché...
Et comme pour rectifier le tir ou effacer mon péché, je me suis emparée de l'encrier et je l'ai vidé sur la tête de monsieur Claude... Guéant... c'était géant comme acte inconséquent ... médusé le ministre des infractions m'a aussitôt sauté dessus pour me mettre hors d'état de nuire puis m'a demandé avec son sens du sérieux légendaire de justifier au moins mon forfait
Monsieur Claude lui dis-je... je ne voulais pas être chassée de votre beau pays pour une tâche insignifiante... j'ai cru bon renverser toute la vapeur, pour que, ni vous, ni moi, ne regrettions ma reconduite à la frontière... pour que justice soit pour une fois justifiée... bonne et malheureuse année.


http://www.lejournaldepersonne.com/2011/12/les-taches/

koliba a dit…

2012 est l’année d’un moment fort. Les élections présidentielles et législatives approchent et avec elles la possibilité d’un changement considérable, de l’hôte de l’élysée à l’assemblée nationale, chambre qui vote les lois de notre république, avec l’aval de Bruxelles pour bon nombre d’entre elles.
La crise, nous dira t’on comme pour justifier l’injustifiable. Elle n’aurait pas existé qu’il aurait fallu l’inventer pour faire passer toutes les mesures antisociales.
Partout l’emploi est sur la sellette. Le secteur industriel, source de richesses, est frappé de plein fouet par cette politique qui accepte la concurrence faussée par le dumping social et fiscal pratiqué par des pays aux législations favorisant les délocalisations.
Que dire de nos campagnes qui se transforment en cités dortoirs là ou le viticulteur, le maraîcher, l’éleveur vivaient du produit de leur travail.
Où en sont les PME/PMI, l’artisanat et le commerce ?
Quel avenir pour nos jeunes dans ce décor sinon celui de tenter l’aventure hors du pays ou de prendre sans illusion contact avec pôle emploi.
l’insécurité économique et sociale se développe au rythme de l’insécurité physique qui explose partout. Nous le savons, il y a les chiffres officiels et la verité. La triste vérité pour ceux qui ont souffert de menaces et d’agressions.
Tous les rapports du monde ne changeront rien sans volonté politique.
Oui, 2012 est l’année d’un moment fort. D’un rendez-vous à ne pas manquer.

Nous allons avoir besoin de député-é-s au service de la France pour sortir de l’impasse dans laquelle nos europhiles nous ont poussé.
Faisons de l’année 2012 une bonne année.

Vipère a dit…

Bonjour à tous

Aux bons voeux télévisés du Président Nicolas SARKOZY, ceux d’une citoyenne du peuple :

Annus horibilis, à vous aussi, Monsieur le Président de la République !

Vous qui avez grandement contribué à faire de nos vies, un enfer. Au nom de quoi devrais-je vous présenter des voeux sirupeux et hypocrites, vous qui vous, vous êtes fait élire sur une imposture, celle d’être le président de tous les Français ?

En vérité, vous vous êtes concentré sur vos amis fortunés, que vous avez rendus encore plus riches, c’est là votre seul mérite !

Annus horibilis donc pour 2012 !